Cold cream : la recette de cet incontournable qui nous protège l’hiver

Accueil » Beauté » Cold cream : la recette de cet incontournable qui nous protège l’hiver

Il faut remonter à plus de 1800 ans pour comprendre l’origine de la cold cream moderne. À l’époque, le cérat de Galien (du nom de son inventeur Claude Galien, un médecin grec de l’Antiquité) était déjà un incontournable pour les soins dermatologiques. Aujourd’hui, elle figure même au registre de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) comme un produit émollient et protecteur. Et cela n’a rien d’étonnant ! En effet, on ne fait pas mieux pour nourrir et réparer les peaux très sèches et abîmées. Le corps, le visage, les mains et les pieds adorent cette crème miracle qui convient même aux peaux eczémateuses. Ainsi, c’est l’indispensable barrière que l’épiderme réclame pour faire face au froid rigoureux qui l’agresse.

Pour concocter la vôtre, nous vous donnons trois recettes pour trouver celle qui vous conviendra. Une fois que vous aurez choisi, lancez-vous dans cette préparation ultra simple !

Ce qu’il faut :

  • 1) Pour faire le cérat de Galien inspiré de la recette originale (formulation ANSM)

53,50 g d’huile d’amande (pour adoucir)

33 g d’eau aromatisée de rose (à la fois solvant et aromatisant)

13 g de cire d’abeille blanche (pour épaissir)

0,5 g de Borax (pour conserver)

  • 2) Pour faire la cold cream réduite au minimum en trois ingrédients

26 grammes huile végétale d’amande douce (sinon, huile de noyau d’abricot bio ou olive bien qu’elle soit plus grasse et longue à pénétrer)

16,5 ml d’hydrolat de rose bio

7,5 g de cire d’abeille

  • 3) Pour faire la version divine bien complète

30 ml (ou 28 g) d’huile d’amande douce


5 ml (5 g) d’huile de coco


5 g de cire d’abeille


15 ml d’hydrolat de rose bio


5 gouttes de vitamine E


10 gouttes de teinture de benjoin


Facultatif : 5 gouttes d’huile(s) essentielle(s) bonne(s) pour la peau : géranium bourbon, arbre à thé, bois de rose, bois de hô, lavande vraie, cèdre Atlas, encens, ciste ladanifère…

Capture YouTube de la chaîne Brianne Amanda

Les étapes :

1) Vu que le produit contient une phase aqueuse, elle est plus sensible à la prolifération bactérienne. Du coup, pour un mélange de qualité et qui se conserve bien, pensez à vous laver les mains et à stériliser vos outils.

2) Une fois que c’est fait, vous pouvez faire fondre l’huile et la cire d’abeille au bain-marie. En parallèle, faites chauffer l’hydrolat de rose. Petit conseil : ces deux préparations se mélangeront mieux après si vous les chauffez à la même température (idéalement 70°C).

3) Puis hors du feu, versez l’hydrolat dans le mélange huileux petit à petit en fouettant bien pour que ça prenne.

4) Ensuite, laissez un peu tiédir et incorporez les autres ingrédients.

5) Enfin, transvasez dans le pot. Et c’est prêt !

Comment utiliser sa cold cream faite maison ?

Capture YouTube de la chaîne TheLongHairedFlapper

Tout d’abord, n’hésitez pas à utiliser une spatule pour prélever le produit sans y glisser des microbes. Vous pouvez en appliquer autant que vous voulez et quand vous le souhaitez. Bref, faites simplement selon les besoins de votre peau. Certains l’utilisent même pour se raser ! En plus, si vous n’y avez pas mis d’huile essentielle, vous pourrez l’essayer pour démaquiller votre peau en douceur le soir. En tous les cas, pensez à garder votre produit à l’abri de la chaleur et de la lumière à température ambiante. Par ailleurs, notez que ce produit se garde environ trois mois. Néanmoins, ne le gardez pas si vous constatez un changement d’odeur, de texture ou de couleur. En effet, ce sont des signes que le produit a tourné et n’est plus bon !

 

Sources

Source: www.astucesdegrandmere.net

Likez cet article sur Facebook

VOUS AIMEREZ AUSSI