Elle prend des photos de ses amis avec 17 ans d’écart, montrant comment les personnes vieillissent différemment.

Accueil » Famille » Elle prend des photos de ses amis avec 17 ans d’écart, montrant comment les personnes vieillissent différemment.

« Le temps est relatif. » C’est quelque chose que nous entendons encore et encore, et même si je serai la première personne à vous dire que le temps n’a pas d’importance à court terme, le temps compte dans le grand schéma des choses. Le temps passe, se désintègre et change. Au cours de deux ans, cinq ans, dix ans et même 50 ans, nous avons tous changé. Et peut-être pas nécessairement en termes d’apparence (même si nous sommes tous concerné par cela), mais aussi en termes de personnalité et d’esprit.

Par exemple, il y a tout juste dix ans, je terminais mon premier semestre d’études collégiales. J’avais le mal du pays, je manquais de confiance en moi, en plus d’être paresseux et stupide. Je me souciais trop de ce que les autres pensaient de moi et pas assez de ce que je pensais de moi-même.

Cependant, je n’étais pas tout à fait mauvais. Je m’exerçai, j’avais une vie sociale, j’étudiai bien et je savais ce que je voulais. Je savais que j’avais l’avenir devant moi, je me sentais bien paresseux et stupide parce que je savais qu’un jour, je n’aurais pas la chance d’avoir ces choses que j’ai présentement. J’ai profité de ma jeunesse et je ne regrette rien de cela.

Quatre ans plus tard, j’étais un peu moins paresseux, un peu moins stupide et un peu blasé. J’ai terminé mes études mais je n’avais pas de réelles perspectives d’emploi. Je vivais à la maison avec mes parents. Je faisais toujours la fête et je me souciais toujours trop des opinions des autres.

J’avais peur de ce que l’avenir pouvait me réserver (serais-je vivant avec mes parents pour toujours?). J’étais vraiment impatient. Je voulais tellement prendre ma vie en main. Et j’étais impatient. Si l’envie me venait de vouloir faire telle chose, je me disais l’instant après, « non, pas encore ». Je ne parvenais pas à me décider.

Aujourd’hui, j’ai deux enfants, de 1 et 2 ans. Je gagne ma vie en tant que pigiste. Je vis au milieu de nulle part dans une ferme qui a été construite en 1882. Nous n’avons pas de câble et nous chauffons notre maison avec un chauffage au bois. Nous recueillons notre eau d’un puits sur notre propriété (non, nous n’utilisons pas un seau pour le remonter- nous ne vivons pas dans l’âge de la pierre).

Et je suis si incroyablement heureuse, contente, détendue et à l’aise avec moi-même et toutes ce dont je n’ai jamais été quand je vivais à San Francisco ou à San Diego. J’aime toujours m’amuser, mais je connais les limites à ne pas franchir. Je suis toujours très sociable, mais je suis aussi à l’aise en étant seule.

Je ne dors plus après 9 heures du matin (bien que ce soit moins un choix qu’une nécessité), et les opinions des seules personnes qui m’intéressent sont celles qui importent: celle de mon mari, celle de mes fils et celle de Trump (haha, je plaisante cette dernière partie).

J’attends avec impatience l’avenir, voyager avec mon mari, retourner à l’école pour voir mes maîtres, mais je ne suis pas pressé d’y aller.

Que révélerait une photo de moi de 2007? Une jeune fille trop maigre avec de la peur, de l’incertitude, de l’espoir et de la détermination dans ses yeux qui ont fait de très mauvais choix de mode. Et une photo de moi aujourd’hui? Une jeune maman qui a l’air détendue et heureuse dans une robe bain de soleil (et qui fait encore des choix de mode discutables de temps en temps). Je ressemblerai à la même personne, mais très différente.

La photographe Josephine Sittenfeld a pris des photos de ses camarades de classe il y a de cela 17 ans. En les visionnant, elle réalisa que toutes ces personnes qu’elle connaissait autrefois seraient très différentes des personnes sur les photos. Alors elle entra en contact avec ses anciens camarades de classe et leur a demandé de recréer leurs anciennes photos. Et les résultats sont magnifiques.

Ci-dessous, la tentative de Jesephine de capturer le passage du temps à travers la photographie :

  1. Larry

885faccd9c84ea52c36c18e579e5cf1e

232dcc30df91628c133c867aa69e773c

  1. Ellie Kemper

c4a94d925e81b51826143bb493763520

d6ac01b926e4f93eddf23dad84d1f4a9

Likez cet article sur Facebook

Page suivante

VOUS AIMEREZ AUSSI

Loading...