La «baleine morte» est un rappel géant du problème de la pollution plastique qui menace la vie maritime.

Accueil » Animaux » La «baleine morte» est un rappel géant du problème de la pollution plastique qui menace la vie maritime.

Greenpeace Philippines a récemment créé une véritable œuvre d’art publique sous forme d’une baleine (désolé, nous ne pouvions pas nous en empêcher), pour aborder l’un des problèmes les plus graves au monde: la pollution plastique.

Dans le but de motiver le public à considérer l’impact de ces déchets plastiques sur notre planète et d’illustrer pourquoi nous devons recycler, utiliser des conteneurs biodégradables alternatifs (comme le chanvre ou le verre) et participer à des projets de nettoyage locaux, Greenpeace Philippines a créé un puissant message visuel et global sur la pollution plastique avec une installation géante « Dead Whale ». La réplique d’une baleine de plus de 15 mètres de long «échouée» près du rivage dans la baie de Manille, a été entièrement créée à partir de déchets plastique ramassés de l’océan.

« Écoutez l’appel de la baleine morte, regardez de plus près et voyez ce que la pollution plastique fait à l’océan », a écrit Greenpeace Philippines sur Facebook à propos de sa campagne. « Nous espérons que cette installation encouragera le public à agir et à #RefusePlastic (refuser le plastique). »

Biboy Royong, directeur créatif du projet « Dead Whale », a déclaré que l’exposition était inspirée par un jeune cachalot mort après avoir ingéré du plastique, du filet de poisson, du crochet, de la corde et du fil d’acier: la couleur, la texture, la taille et la proportion sur les photos de vraies baleines échouées, « … » Nous avons même choisi de montrer une baleine en décomposition donc nous avons joué plus avec les textures sur sa peau en utilisant des déchets plastiques que nous avons collectés. Nous voulions surprendre la communauté dans la région. Pour que cela fonctionne, nous devions fabriquer avec soin une baleine morte réaliste.  »

Il y avait une projection environnementale qui, d’ici 2050, si nous n’arrêtons pas de polluer nos eaux, il pourrait y avoir plus de déchets océaniques que de vie marine », a déclaré Royong.

Lorsque plusieurs personnes ont vu la baleine pour la première fois, ils ont pensé que c’était réel et ont rapidement partagé des photos qui ont rendu l’histoire virale. En fait, Greenpeace a fait peu ou pas de publicité sur le projet, s’appuyant presque entièrement sur les médias sociaux pour passer le mot. Une personne a écrit sur la page Facebook de Greenpeace Philippines: « La chose la plus dérangeante que j’ai vue dans ma vie! »

« C’est tellement scandaleux et horrible, que ça a l’air presque faux », écrit Keven sur ce post sur la page Facebook 5Gyres.

Greenpeace a également fait circuler une pétition en ligne appelant les «Etats membres de l’ASEAN à prendre des mesures concrètes contre la pollution par les plastiques en haute mer».

Les dangers de la pollution plastique et les effets sur la vie océanique sont très réels et très terribles entraînant souvent une mort douloureuse pour ces belles créatures.

Likez cet article sur Facebook

VOUS AIMEREZ AUSSI